Comment vivre avec une personne âgée ?

Comment vivre avec une personne âgée ?

Pourquoi est-ce difficile ?

Il n’est pas facile d’être soignant, qu’il s’agisse de prendre soin d’un membre de la famille ou d’un résident d’une maison de retraite, par exemple. Certaines personnes voient leur caractère changer au fil du temps ou à cause de certaines pathologies. Mais la prise en charge d’une personne âgée peut également être compliquée pour d’autres raisons.

Les désaccords chez les frères et sœurs

Parfois, dans une famille, tous les membres ne s’entendent pas sur la façon de prendre soin du parent âgé. L’un des enfants peut penser que le soutien à domicile est possible lorsqu’un autre pense que le parent est trop dépendant et devrait donc être hébergé dans un établissement spécialisé. S’il n’est pas possible de résoudre ce désaccord entre les membres de la fratrie, il peut être judicieux de faire appel à un professionnel. Si la personne a recours à l’aide à domicile, les proches peuvent lui demander son avis. Il est également possible de demander l’aide d’une infirmière libérale spécialisée en gérontologie. Elle sera en mesure d’évaluer correctement (et objectivement) la situation de la personne âgée et peut alors aider à prendre la meilleure décision.

A découvrir également : Qui peut être payé en chèque emploi service ?

La personne refuse les soins

Mais dans certains cas, même si tous les frères et sœurs sont d’accord, le parent peut s’opposer à une augmentation des soins. En fait, la personne peut ne pas vouloir changer de mode de vie et refuser l’intervention d’un assistant de vie ou d’une aide à domicile ou refuser d’entrer dans une maison de retraite. Dans ce cas, les proches doivent être en mesure de convaincre leur parent âgé qu’ils ne cherchent pas à se débarrasser de lui, mais qu’ils s’inquiètent pour sa sécurité et sa santé. Il est possible de lui proposer de visiter les différentes alternatives qui s’offrent à lui (Ehpad, résidences-autonomies, etc.) pour calmer le jeu.

A lire aussi : Aperçu de tous les postes au sein d'un hôtel

Comment prendre soin d’une personne âgée difficile ?

Il est possible de faciliter les choses en faisant preuve d’un minimum d’organisation et en sachant comment demander de l’aide en cas de besoin.

Préparation et organisation

En temps de crise, certaines personnes ont tendance à se précipiter sur des civières et à prendre des décisions trop rapidement parce qu’elles sont stressantes. Si un soignant est stressé à l’idée de devoir prendre des décisions importantes pour sa personne âgée et dépendante, il se peut qu’il ne pense pas suffisamment aux conséquences que cela entraînera. Il est préférable de garder la tête froide et de prendre des décisions pendant un moment tranquille. Prendre soin d’un être cher âgé difficile peut vraiment s’avérer être un parcours d’obstacles au quotidien. Vous devez donc savoir comment demander du soutien et de l’aide à vos proches, surtout si les frères et sœurs comptent plusieurs enfants.

Il faut comprendre qu’il n’est pas possible de contrôler toutes les actions du parent âgé, mais les siennes, oui. Vous devez savoir comment gérer vos réactions face à certaines situations et la réponse au comportement du parent âgé difficile. Pourquoi ne pas faire appel à un conseiller qui est mieux à même d’aider la personne à évacuer sa culpabilité ou sa colère et qui leur apprendre à se séparer des ressentiments que la personne peut avoir à l’égard de son parent âgé ?

Consultez des professionnels

Encore une fois, il peut être judicieux de demander de l’aide à des professionnels. Cela est d’autant plus vrai si le soignant n’a aucun soutien familial, vit loin de la personne âgée dont il doit s’occuper, ou si leur relation est trop conflictuelle et la situation trop compliquée. Un professionnel peut offrir un réel soutien et, en outre, aider la personne qui prend en charge ses personnes âgées relativement difficiles en ce qui concerne les différentes démarches sociales, le choix d’une infirmière libérale ou d’autres aides à domicile à utiliser pour s’occuper de la personne.

Il est important de choisir des personnes qui ont vraiment confiance et qui répondront au mieux à vos attentes. Ce professionnel peut également aider à faciliter les relations de soignant/d’aide afin de les rendre moins conflictuelles.

Au quotidien

Que vous soyez un parent âgé ou un résident d’une maison de retraite dont vous avez la charge, vous devez d’abord savoir comment vous préparer à encaisser. Quels que soient les points de conflit qui peuvent survenir, il est conseillé d’essayer de les ignorer autant que possible pour ne pas entraver les relations qui vous lient à la personne âgée ou qui pourraient vous empêcher de faire correctement votre travail.

Pour traiter quotidiennement une personne âgée difficile, vous devez également savoir comment fixer des limites. Si dès le départ il est possible d’imposer certaines limites, il sera plus facile de se détacher et de gérer les éventuels moments de crise. De même, il faut avoir des attentes raisonnables quant à l’évolution possible de sa relation avec une personne âgée difficile. Il est important de se fixer un objectif dans ce genre de relation, mais il faut le garder faisable et garder une marge de tolérance lorsque les choses tournent au vinaigre.

Bref, pour s’occuper d’une personne âgée difficile, il est d’abord nécessaire pour comprendre ce qui fait que la personne développe ce caractère. La maladie, la souffrance ? Ou est-ce que la personne a toujours eu un caractère éprouvant ? La manière d’appréhender la personne âgée sera alors différente selon la réponse à cette question. D’une manière ou d’une autre, il faut être patient et rigoureux et ne jamais se laisser submerger par la douleur de voir la situation s’aggraver de façon permanente.

Il existe quelques actions dites « thérapeutiques » qui peuvent aider la personne âgée à se calmer. Cela implique un dialogue, quelques gestes maternels (mais sans excès) et la création d’un lien entre le passé et le présent. Cela peut donner à la personne le goût de la vie et de la douceur.