2800 brut en net : calculer son salaire en net mensuel (cadre et non cadre)

2800 brut en net : calculer son salaire en net mensuel (cadre et non cadre)

Si vous gagnez 2 800 € brut par mois, vous êtes de la catégorie des Français qui sont mieux rémunéré. Évidemment, tout cet argent n’atterrit pas directement dans votre porche. Il vous faut payer des cotisations. Pour connaitre la part qui vous revient réellement, c’est-à-dire votre salaire net, il existe une formule très simple.

Le calcul du salaire net à partir d’un salaire brut de 2 800 €

Un salaire brut est la somme des paiements de vos heures de travail, des primes, etc. Aucune soustraction n’est encore faite, c’est pour cette raison qu’on parle de salaire brut. Ainsi, pour obtenir le salaire net, on soustrait du salaire brut certaines charges relatives à l’employé et à l’entreprise. La différence entre les cadres et les non cadres se situera surtout au niveau des montants à soustraire. Généralement, pour convertir un salaire brut en un salaire net, on fait :

A voir aussi : Quel site pour acheter du CBD légal le moins cher du net ?

Salaire net = Salaire brut — (Salaire brut x pourcentages de la charge salariale)

Pour les cadres

Un cadre a une charge salariale estimée à environ 25 %. La charge salariale regroupe plusieurs points de dépenses. Il varie selon plusieurs critères, que ne peut pas toujours contrôler le cadre. On a donc :

Lire également : Comment calculer la retraite brut à partir du net ?

Salaire net = 2 800 — (2 800 x 25 %)

Salaire net = 2 100 €

Pour un salaire brut de 2 800 €/mois, le cadre perçoit donc en moyenne 2 100 € comme salaire net.

Pour les non cadres

Les non cadres ont une charge salariale légèrement plus faible. Elle est généralement de l’ordre de 23 % et peut changer énormément selon l’entreprise. Pour connaitre le salaire net à partir du salaire brut, on fera :

Salaire net = 2 800 — (2 800 x 23 %)

Salaire net = 2 156 €

Ainsi, le salaire net d’un non cadre qui perçoit un salaire brut mensuel de 2 800 € est de 2 156 €. Ceci est un peu supérieur au salaire net d’un cadre percevant le même salaire brut.

Alors que le cadre gagnera près de 25 200 €/an, le non cadre s’en sortira avec 25 872 €/an.

Pourquoi une si grande marge entre le salaire brut et le salaire net ?

Effectivement, entre le salaire brut et le salaire net, il y a une grande différence. Pour un non cadre par exemple, la différence est de 644 €. Chez un cadre, la différence est d’environ 700 €. Dans l’un ou l’autre cas, le résultat est considéré comme le montant de la charge salarial. Ceci constitue un grand manque à gagner, mais cet écart est bien justifié.

En effet, les charges salariales sont constituées de plusieurs points de dépenses. Chaque point à rapport avec un domaine spécifique et les coûts sont variables. Notez que d’autres points de dépenses sont pris en charge par l’employeur. Ici, on parlera exclusivement des charges directement affectées à l’employé.

Les charges salariales liées à la retraite

Ici, les charges varient selon que vous êtes cadres ou non cadres. Les principaux points de dépenses sont la sécurité sociale plafonnée, et l’AGIRC-ARRCO tranche 1. Ils valent respectivement en moyenne 200 € et 90 €. On note la même chose chez les cadres.

La grande différence réside au niveau du paiement à l’APEC. En effet, les cadres sont tenus de faire des versements pour cette agence alors que les non cadres n’y versent rien. En somme, pour la retraite, un cadre cotise mensuellement 325 € et un non cadre en moyenne 315 €. Tous deux gagnant le même salaire.

Les charges salariales liées à la santé

À ce niveau, la grande partie des cotisations est assurée par l’employeur. C’est ce que l’on constate généralement. La partie qui revient plus coûteuse à l’employé est la complémentaire santé. Elle coûte en moyenne 12 € et varie selon le niveau de garantie. Outre celle-ci, on peut considérer d’autres cotisations supplémentaires et la complémentaire décès. Les cotisations supplémentaires valent en moyenne 45 €, alors que la complémentaire décès vaut près de 7,06 €.

Les impôts

Il existe une fiscalité pour les salaires. De façon simple, retenez que l’estimation de la CRDS exempte d’imposition et de la CSG se font sur près de 98,25 % du salaire à hauteur de 2,4 %.