Quels sont les métiers dans le social ?

Quels sont les métiers dans le social ?

Remarque : Nous parlons ici de la profession de soutien éducatif et social, plus communément appelée AES. Si vous recherchez des informations sur le baccalauréat en administration économique et sociale, rendez-vous sur la page Licence AES.

Le compagnon éducatif et social (AES) aide les enfants, les adultes ou les personnes âgées vulnérables ou handicapées au quotidien. Il les accompagne dans la vie quotidienne, les relations sociales, l’intégration scolaire et les loisirs. Le soignant éducatif et social travaille en relation avec des professionnels du secteur médical et/ou social. Selon sa spécialisation, il peut être amené à exercer sa profession à domicile (avec des particuliers, dans un foyer d’accueil, dans un service de soutien à domicile), dans une structure collective (foyer d’accueil spécialisé, centre d’hébergement et de réinsertion sociale, institut thérapeutique, éducatif et pédagogique), dans des écoles ( maternelle, école primaire, collège, lycée école, centre de formation). 🍿 En vidéo : le métier d’AES

A voir aussi : Comment choisir votre logiciel de soins ?

En quoi consiste le travail de soutien éducatif et social ?

Valérie : Je suis AES au domicile des personnes âgées, j’interviens dans leur vie quotidienne, je les aide dans les tâches de la vie quotidienne, je réalise principalement leurs tâches ménagères, leurs courses et les aide aux toilettes. Gaëlle : Je travaille en tant qu’AES dans un centre d’accueil pour adultes handicapés mentaux. Mon rôle est de les accompagner dans leur vie au centre : je les aide avec leurs toilettes, je prends leurs repas et je participe aux différentes activités organisées pour leur divertissement. Pierre : J’accompagne un enfant trisomique dans une école primaire, je l’aide à se concentrer en classe et à apprendre des matières scolaires, je lui explique à nouveau les cours qu’il n’a pas compris, je l’aide à faire ses exercices, je fais de mon mieux pour qu’il suive une scolarité normale. Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton travail ?

Valérie : Je me sens utile, j’aime faire une faveur. Gaëlle : Les jours ne sont pas les mêmes, ils sont pleins d’imprévus et de surprises. Pierre : Le contact privilégié avec cet enfant et sa famille. Qu’est-ce que tu aimes le moins dans ton travail ?

Valérie : Je m’attache facilement aux gens, je fais partie de leur quotidien et vice versa, il n’est pas facile de les voir aller dans un institut spécialisé alors qu’ils ne peuvent plus rester seuls chez eux, mais le plus difficile est de faire face au décès de l’un d’eux. Gaëlle : Parfois, mes enfants me reprochent de travailler le week-end, mais je leur explique que les résidents ont également besoin de moi, quel que soit le jour de la semaine. Pierre : Cela me fait mal au cœur d’entendre les moqueries de certains enfants. Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Valérie : Il faut écouter, avoir le sens des responsabilités et aimer prendre soin des autres. Gaëlle : Soyez réactif, ayez une bonne aisance relationnelle et une bonne capacité physique. Pierre : Soyez patient, éducateur et sachez prendre des initiatives. Quelle est la formation pour devenir un mentor éducatif et social ?

Le diplôme d’État de soutien éducatif et social (DEAES) est un diplôme de niveau V (CAP – BEP) qui fusionne deux anciens diplômes d’État : l’auxiliaire de vie sociale et l’aide médico-psychologique. Ce diplôme peut être obtenu soit par une formation de 525 heures théoriques et 840 heures pratiques, soit par la validation de l’expérience acquise. La formation est composée d’un tronc commun de compétences et de trois spécialités : le soutien à la vie au foyer, le soutien à la vie en structure collective ou le soutien à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire. Y a-t-il un concours pour exercer ce métier ?

Oui, la formation éducative et sociale est disponible sur une base compétitive :

  • Un test d’éligibilité écrit sous forme de questionnaire.
  • Un test d’admission oral : un entretien pour évaluer les connaissances sanitaires et sociales, les motivations et connaissance du métier.

Existe-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Oui, la formation éducative et sociale est dispensée sur une période de 12 à 24 mois par les établissements ayant souscrit à la déclaration préalable. De plus, plusieurs institutions publiques ou privées vous aident à préparer votre examen d’entrée à l’école AES. C’est le cas de l’établissement privé d’enseignement à distance Cours Minerve.

A lire en complément : Comment devenir ostéopathe ?

Quel est le salaire d’un soignant éducatif et social ?

Un AES débutant gagne le SMIC. Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent faire ce travail ?

Valérie : Il faut essayer de ne pas s’attacher aux gens même si ce n’est pas évident, car nous faisons partie de leur quotidien. Gaëlle : Ce travail n’est pas toujours facile mais il apporte beaucoup. Pierre : Il faut avoir beaucoup de patience pour faire ce travail, avec les enfants mais aussi avec les professeurs d’école. Quel autre métier aurais-tu pu exercer ?

Valérie : J’ai toujours voulu travailler avec enfants. J’aurais aimé la gardienne d’enfants également. Gaëlle : Enfant, j’ai été victime d’intimidation scolaire. Je me suis dit que, plus tard, j’aiderais les personnes mises de côté. Le travail auprès des personnes handicapées va dans cette direction. J’aurais également pu m’orienter vers des professions telles que l’ergothérapeute ou le psychologue. Pierre : J’ai longtemps pensé à devenir infirmière. Mais je ne regrette pas mon choix !

chiropracteur

Le chiropraticien détectera, traitera et préviendra les dysfonctionnements squelettiques et leurs conséquences.

Soutien éducatif et social (AES)

Le compagnon éducatif et social (AES) aide les enfants, les adultes ou les personnes âgées vulnérables ou en situation de handicap.

Aide médico-psychologique

L’aide médico-psychologique travaille avec des personnes souffrant de graves handicaps physiques ou mentaux, ou des personnes âgées dépendantes.

Instructeur-éducateur

Le moniteur/éducateur accompagne les personnes en difficulté physique, psychologique ou sociale et leur permet de retrouver leur autonomie.

éducateur spécialisé

L’éducateur spécialisé peut aussi bien travailler avec des enfants, des personnes handicapées ou des adultes en situation de rupture professionnelle ou familiale.

Assistant de vie familiale (ADVF)

L’assistant de vie familiale (ADVF) soutient les personnes vulnérables ou sensibles telles que les jeunes enfants, les malades, les personnes handicapées…

Ergothérapeute

Vous souhaitez aider les patients à retrouver leur autonomie et leur indépendance par le biais de la réadaptation et réadaptation ? Devenez ergothérapeute ! Pour résumer

🙋 Que signifie AES ?

Compagnon éducatif et social.

🤑 Combien gagne un AES ?

L’AES commence généralement sa carrière au SMIC.

✅ Comment se déroule la compétition pour devenir AES ?

Un test écrit un test oral (entretien pour évaluer les connaissances sanitaires et sociales, les motivations et les connaissances du métier).

⏱️ Combien de temps dure la formation AES ?

Entre 12 et 24 mois. Soit par un cours de formation de 525 heures théoriques et 840 heures pratiques, soit par la validation de l’expérience acquise.