Aides à domicile : comment les trouver ?

Aides à domicile : comment les trouver ?

En fonction de l’état de santé d’une personne et son niveau d’autonomie, la recherche de solutions pour continuer à vivre à domicile devient parfois nécessaire. L’emploi d’aide à domicile fait partie des recours possibles. Mais bénéficier d’un tel service ? À qui s’adresser ? Et quelles sont les conditions ? Trouvez dans cet article, quelques informations utiles pour trouver un service d’aide à domicile.

C’est quoi une aide à domicile ?

L’aide à domicile est une prestation de soutien à domicile offerte par des organismes indépendants. En fonction de vos ressources, son coût peut être financé entièrement ou partiellement par l’État par le biais des avantages fiscaux ou à de nombreuses aides.

A découvrir également : Quels sont les métiers dans le social ?

Une aide à domicile peut être sollicitée à l’occasion d’un décès, d’une naissance, d’une hospitalisation, d’une grossesse, d’une adoption, d’une maladie, ou d’une séparation par exemple.

A découvrir également : Comment choisir votre logiciel de soins ?

Quels sont les services que peuvent apporter les aides à domicile ?

Les aides à domicile peuvent avoir des missions variées comme :

  • Intervenir dans l’éducation des enfants ;
  • Préparer les repas ;
  • Participer à l’entretien du domicile ;
  • Servir d’accompagnateur pour les loisirs ;
  • Participer à la gestion d’un budget ou des documents familiaux ;
  • Conseiller sur les achats habituels ;
  • Accompagner la famille pendant un changement de situation (grossesse, décès, séparation, etc.).

En se référant à l’article D.7231-1 du Code du travail, 26 activités sont incluses dans le domaine du service à la personne. Au total, 1,3 million de salariés exercent dans ce secteur.

Aides à domicile : où effectuer sa demande ?

En fonction de votre situation, vous pouvez faire une demande de service à la personne au niveau de la mairie, de la CNMSS (Caisse Nationale Militaire de Sécurité Sociale), du CCAS ou de votre caisse de retraite.

Ensuite, soit vous ferez appel à un service prestataire, c’est-à-dire que c’est l’établissement qui possède le statut d’employeur. Sinon vous adopterez pour la solution mandataire. Avec cette dernière possibilité, vous serez l’employeur et vous devrez principalement vous occuper des formalités administratives.

Faire appel à une association ou à un établissement privé de services à la personne

L’établissement ou l’association de service à la personne vous fixera un devis en fonction de vos demandes. Vous trouverez un grand nombre avec de petites structures ou bien de grands réseaux tels que l’ADMR  l’UNA, O2 Care services, etc. Aujourd’hui, on assiste à une forte croissance des organismes privés due en partie au développement des microentrepreneurs dans ce secteur.

Un annuaire vous aidera à trouver l’organisme qui, près de chez vous, répond à vos exigences. Pour ce faire, vous n’aurez qu’à sélectionner le service voulu au niveau du menu déroulant et indiquer votre adresse. On vous proposera une liste d’organismes. Vous avez aussi la possibilité de vous adresser simplement au Centre d’action sociale de votre mairie qui pourra vous renseigner.

Aussi, le CLIC ou (centre local d’information et de coordination gérontologique) le plus proche de chez vous est un autre contact utile. Grâce à ce dernier , des professionnels vous informeront sur l’offre de services d’aide à domicile, de portages de repas, etc.

Recruter un salarié, le rémunérer et le déclarer

Dans ce cas, vous devenez son employeur avec les obligations qui en résultent. Mais ne vous paniquez ! Grâce au service en ligne Cesu ( Chèque emploi service universel) , vous n’avez plus qu’une seule démarche à effectuer chaque fin de mois. Principalement, il s’agira de déclarer, sur Internet à partir de votre espace personnel, la rémunération de votre employé (e) à domicile.

Quel est le coût des heures d’aide à domicile?

Si vous recrutez directement la personne, le salaire horaire net découle d’un accord entre l’employeur et son salarié. Néanmoins, le montant de la rémunération doit respecter :

  • La valeur du salaire minimum en vigueur ;
  • La grille de rémunération de la convention collective ;
  • La majoration de 10 % au titre des congés payés.

À partir du 1er septembre 2019, la valeur du salaire minimum applicable avec 10 % de congés payés inclus (hors départements du Bas-Rhin, Haut-Rhin, Moselle, Guyane, Réunion, Martinique et Guadeloupe) est de 8,66 € nets de l’heure ( soit 11,14 € bruts). En plus de cela, il faut compléter des charges sociales.