Problèmes d’érection : que faire ?

Problèmes d’érection : que faire ?

À partir d’un certain âge, notamment après la quarantaine, à peu près un homme sur trois fait face à des problèmes au niveau de l’érection. Ce problème touche un homme sur deux au-delà de 60 ans. Ces pannes de l’érection sont engendrées par plusieurs facteurs. Toutefois, il est tout à fait possible de vivre une vie sexuelle épanouie grâce à différents traitements.

Problème érectile : qu’est-ce que c’est ?

Le problème érectile, aussi appelés dysfonction érectile a été nommé, autrefois « l’impuissance ». En effet, cette dernière appellation a été estimée violente et particulièrement négative. Elle a donc été remplacée par l’appellation DE ou dysfonctionnement érectile qui s’avère être moins pénalisant psychologiquement.

A voir aussi : La téléassistance pour seniors : comment choisir pour un proche ?

La dysfonction érectile est un trouble de l’érection qui s’apparente à une complication ou même l’impossibilité d’avoir ou de garder une érection pour l’obtention de rapports sexuels satisfaisants et la pénétration durable de la partenaire. Cette complication peut être engendrée par l’hypertension artérielle ou encore une anomalie médicale. Par ailleurs, elle peut également résulter d’un problème psychologique. Quelle que soit la cause du dysfonctionnement érectile, il peut être pris en charge correctement. En effet, il existe certains traitements permettant de remédier au dysfonctionnement érectile, notamment le Kamagra.

A lire également : Quelles solutions pour l’accompagnement fin de vie des personnes âgées et maladie grave ?

Les symptômes de la dysfonction érectile

La dysfonction érectile peut être légère, épisodique ou récurrente en absence d’un traitement adéquat. La manifestation de la dysfonction érectile peut être une impossibilité d’érection, une impossibilité de pénétration de la partenaire ou encore une incapacité à garder une érection rigide et stable durant les rapports sexuels. Elle peut aussi se manifester par une rapide interruption de l’érection après la pénétration sans éjaculation.

Lorsque ces symptômes apparaissent, il est recommandé de consulter au plus tôt pour éviter que le problème ne devienne plus grave. Il est conseillé de se rapprocher de votre médecin traitant en premier lieu. Il est apte à avoir une vue globale de votre état de santé suivant votre dossier médical. Ensuite, vous pouvez consulter un sexologue une fois que le problème médical est réglé. Le problème psychologique peut s’avérer être persistant, mais le sexologue est plus à même à apporter des solutions.

Aussi, il y a l’outil HES qui permet d’évaluer la rigidité ainsi que la qualité d’une érection. Cet outil permet de mesurer l’efficacité du traitement médicamenteux. Le score est, par la suite, mesuré sur une échelle de 1 à 4. L’échelle 1 correspond à l’absence d’érection, l’échelle 2 correspond au pénis qui est assez rigide mais qui ne peut pas pénétrer la partenaire. L’échelle 3 correspond au pénis qui est rigide et qui permet d’avoir une pénétration de qualité moyenne. L’échelle 4 correspond au pénis qui est complètement rigide et donc il n’y a aucune dysfonction érectile.

Les médicaments

Il est nécessaire d’avoir recours à un traitement de la cause médicale de la dysfonction érectile. Ces causes peuvent être liées à l’hypertension artérielle ou le diabète entre autres. Aussi, certains médicaments permettent l’induction de l’érection. Ces médicaments agissent comme une béquille permettant au patient de fonctionner correctement à nouveau. Répéter ce traitement permet de résoudre, in fine, le problème de dysfonction érectile. Pour ce faire, il est recommandé de prendre ces médicaments de manière systématique, particulièrement dès l’apparition des premiers symptômes.

Les causes de la dysfonction érectile

La dysfonction érectile peut être le résultat de plusieurs causes, tant physiques que psychologiques. Les facteurs physiologiques incluent des problèmes de santé tels que l’hypertension artérielle, le diabète, la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques.

D’autre part, les facteurs psychologiques peuvent aussi contribuer à cette condition. Le stress et l’anxiété sont deux exemples communs qui peuvent affecter négativement la performance sexuelle d’un homme. La dépression est aussi connue pour causer une diminution du désir sexuel et rendre plus difficile l’obtention ou le maintien d’une érection.

Il faut bien noter qu’une combinaison de ces deux types de facteurs peut contribuer au développement d’une dysfonction érectile chez un individu donné. Par exemple, une personne qui souffre déjà d’hypertension artérielle mais qui connaît aussi des niveaux élevés de stress dans sa vie quotidienne peut avoir une incidence significative sur son fonctionnement sexuel.

Par conséquent, lorsqu’il s’agit de traiter efficacement la dysfonction érectile, il est crucial d’examiner attentivement toutes les causes potentielles sous-jacentes aux symptômes présentés par chaque patient.

Il faut également considérer le mode de vie comme ayant un impact sur cette condition chez les individus concernés. Parmi ceux-ci, on trouve notamment : fumer régulièrement, abuser régulièrement d’alcool, avoir une alimentation très riche en graisse, être en situation d’obésité chronique ou encore ne pas pratiquer assez souvent d’activités sportives.

Les solutions non médicamenteuses pour traiter les problèmes d’érection

Heureusement, il existe plusieurs solutions non médicamenteuses pour traiter les problèmes d’érection. Pensez à bien parler avec votre partenaire de votre situation et des préoccupations qu’elle suscite. Parfois, la communication peut aider à soulager l’anxiété ou le stress qui peuvent causer une dysfonction érectile. Il est aussi possible de consulter un thérapeute sexuel pour apprendre des techniques efficaces de gestion du stress et renforcer la confiance en soi.

Les changements dans le mode de vie sont également critiques pour améliorer cette condition chez les patients concernés. Les habitudes alimentaires jouent un rôle clé dans ce processus. Adopter une alimentation plus saine et équilibrée aide considérablement à réduire les risques liés aux maladies cardiovasculaires qui ont souvent un impact sur la qualité des érections. De même que l’arrêt complet du tabagisme, limiter le nombre de verres consommés par jour ou par semaine ainsi que pratiquer une activité sportive régulière (au moins 30 minutes chaque jour) peut avoir un impact positif sur votre santé physique mais aussi mentale.

Le yoga et la méditation sont deux autres solutions naturelles recommandées pour améliorer votre capacité à obtenir ou maintenir une bonne érection. Effectivement, ces techniques aident à gérer efficacement les niveaux d’anxiété tout en stimulant simultanément la circulation sanguine vers les organes génitaux masculins.

D’autres alternatives thérapeutiques comme l’acupuncture, le massage prostatique ou encore le traitement par ondes de choc pourraient également être bénéfiques dans certains cas. Pensez à bien parler à votre médecin avant d’essayer l’un ou l’autre des traitements mentionnés ci-dessus afin de déterminer s’ils sont appropriés pour vous et votre situation individuelle.

La dysfonction érectile peut être causée par une multitude de facteurs physiques et psychologiques qui nécessitent une approche globale en matière de santé sexuelle. Les solutions non médicamenteuses telles que les changements du mode de vie, la discussion avec votre partenaire et les techniques thérapeutiques alternatives peuvent souvent améliorer considérablement la condition. Consulter un professionnel reste indispensable afin d’établir un diagnostic précis ainsi qu’un plan thérapeutique adapté aux besoins spécifiques de chaque patient.